Sur les plateaux des hurle-vents

Sur les plateaux des hurle-vents, un écriteau à la peinture écaillée indique une route bien étrange : « Voyage en pays fou ». Jusqu’ici, les habitants du village sont rares à s’y être engagés, effrayés sans doute par tant de mystère. Quelques curieux, vantards de leur témérité, sont partis avec le baluchon sur l’épaule. Ils ne sont pas encore revenus. photo vaucluse 84 vue sur le Mont Ventoux Certains qui ne savaient pas lire les écritures, perdus dans la lande, un peu par hasard, l’ont foulée. Ils sont revenus sans rien avoir vu. Un seul, celui que tous appelaient « le tordu », jeûna pendant 4400 jours. Il avait eu l’intuition sauvage que ce chemin bizarre fut dessiné pour lui. Au matin du premier jour, alors que tous d’ordinaire se détournaient à son passage, son regard croisa celui d’une jeune fille. Attendrie, elle posa sa main dans la sienne et le suivit malgré les réprimandes de son père, les grands cris de sa mère et les moqueries des voisins. La légende raconte qu’on les aperçoit de temps en temps sur la colline auréolés d’un arc-en-ciel tandis qu’une sonate frissonne dans le vent. Au printemps, des zestes de joie fleurissent sur les bouquets de bruyères, des effluves empourprées jaillissent des jeunets et les oisillons ouvrent grand leur bec pour appeler la vie. Le tordu, qui avait manqué de tout pour grandir et ressembler à tous les autres, n’attendait plus rien. Pourtant, capable encore d’aimer, il s’émouvait d’une prouesse d’enfant, d’une moue espiègle ou d’un rêve furtif. Les murs entre les deux mondes s’étaient effrités et il recevait tout, réel ou imaginaire. Il créait le monde. La vérité est que tous les possibles sont possibles. Entre le réel et l’irréel, il n’y a qu’un pas, de fourmi ou de géant, seulement un passage. Entre vous et moi, juste un voyage éternel ! Je voudrais au seuil de la mort, dans les neiges immortelles de l’Himalaya, tracer ces quelques lettres épousant les vôtres : vivre, c'est apprendre à aimer.

Isabelle L.

retour

 

 

© Les textes édités sur ce site sont la propriété de leur auteur.
Le code de la propriété intellectuelle n'autorise, aux termes de l'article L122-5,
que les reproductions strictement destinées à l'usage privé.
Tout autre usage impose d'obtenir l'autorisation de l'auteur.