Vers plus de lien social

Les mots pour le dire

 

Vous souhaitez participer à un groupe de parole, proposer un thème ou apporter votre témoignage,
Contactez-moi par email. Merci.

Appels à témoignages

Violences sournoises dans la sphère professionnelle et/ou publique

Je souhaite poursuivre mes travaux de recherche concernant les formes sournoises de violences et je m'intéresse à la sphère professionnelle et/ou publique au sens large, c'est-à-dire aux interactions au sein de l'entreprise, des institutions, des établissements de soins, d'enseignements, etc. Pour sortir de relations difficiles, il faut disposer de repères et de mots qui permettent d'identifier et de nommer les choses. Dans le but d'écrire un nouveau livre sur ce thème, je recherche des témoignages. Je vous invite donc à partager vos expériences et à exposer le fruit de vos réflexions. En vous remerciant de l'intérêt que vous portez à mon travail et de votre participation. isabelle.levert@la-psychologie.com

Parus

Les violences sournoises dans le couple
Editions Robert Laffont, collection Réponses

Au fil des pages, je montre comment certains comportements, afférents surtout aux troubles de la personnalité que sont la mythomanie, la petite paranoïa et le narcissisme pervers, ont des répercussions dévastatrices sur les partenaires et sur le couple. La mythomanie n’a été que peu, voire quasiment pas, traitée par les ouvrages scientifiques et encore moins par ceux à destination du grand public. La psychose paranoïaque a fait couler plus d’encre mais très rares sont les livres qui abordent le trouble de la personnalité « parano » dont les symptômes sont plus diffus. Le harcèlement moral et le pervers narcissique ont reçu plus d’attentions, sans que les ingrédients de l’emprise ne soient plus explicitement pointés ; j’ai consacré plusieurs pages à ces aspects. Quant aux autres formes de dérive et d’abus de l’attachement amoureux, ils ont rencontré peu d’échos chez les auteurs alors qu’il s’agit de situations tout à fait intenables pour les conjoints mais qui pourtant perdurent trop longtemps. J’ai donc parlé de la passivité agressive, de la phobie de l’engagement, du donjuanisme, de la relation kleenex, etc.  J’ai mis en lumière les vécus émotionnels des deux partenaires et les effets en cascade sur la relation conjugale. La perversité va crescendo au fur et à mesure des différentes parties du livre, à l’image de ce qu’endurent les victimes piégées dans ce type d’interactions destructrices.

J’espère avoir relevé le défi d’écrire un livre qui soit à la fois riche de ses éclairages et de ses analyses et à la fois accessible au plus grand nombre. Quelques concepts de psychologie sont introduits progressivement et, à chaque fois, expliqués le plus simplement possible. Je crois avoir apporté au lecteur un outil de réflexion et une mise en mots qui l’aidera à cheminer vers le mieux-être.

 

Les violences sournoises dans la famille
Editions Robert Laffont, collection Réponses

Précédemment, j'ai décortiqué les processus de l'emprise. Après en être sorti, il s'agit de n'y pas entrer à nouveau. Or, il est courant que le scénario soit rejoué plusieurs fois dans une existence mais également qu'il passe au travers des ramifications de l'arbre généalogique, à l'insu des personnes et malgré qu'elles veulent précisément l'éviter. Pourtant, il n'y a ni vaudou, ni sortilège là-dedans, pas non plus de volonté divine, simplement le déni des blessures d'une enfance violentée.

Il est donc primordial de pouvoir vivre en conscience. C'est pourquoi je démonte ici les mécanismes de la compulsion de répétition de sorte que victimes et auteurs de violences sournoises puissent prendre chacun leur part de responsabilité et revoir leur positionnement existentiel, sans quoi la malédiction poursuit ses œuvres ravageuses.

Indispensable retour au berceau de l'Homme  : la famille, aux traumatismes infantiles et à la fracture pour retrouver la part de Soi qui, déniée, rendait le narcissisme malade. Inflation ou hémorragie narcissique sont revues sous cet éclairage diachronique mais aussi la déflation des individus à tendance schizoïde – problématique qui complète le panorama des pathologies narcissiques.

Retour à l'origine pour donner à sa vie et à celle des générations suivantes un autre destin que celui de la violence.

Groupes de parole

Femmes ou hommes sous emprise

Vous vivez ou avez vécu une relation destructrice, dont vous ne parvenez pas à vous dégager ou qui vous a laissé(e) en petits morceaux. La honte vous empêche peut-être de demander l'aide de vos proches ou vous avez l'impression qu'ils ne comprennent pas... Témoigner de votre expérience, de votre ressenti, de votre douleur et de votre colère, entendre que d'autres ont vécu des histoires similaires et vous comprennent peut être une aide considérable sur le chemin de la reconstruction de soi. C'est pourquoi je me propose d'organiser et d'animer, en qualité de psychologue clinicienne et psychothérapeute, un groupe de parole sur le thème "Femmes ou hommes sous emprise" et invite toutes celles et tous ceux qui veulent y participer à me contacter par e-mail : isabelle.levert@la-psychologie.com

 

retour

 

 

© Les textes édités sur ce site sont la propriété de leur auteur.
Le code de la propriété intellectuelle n'autorise, aux termes de l'article L122-5,
que les reproductions strictement destinées à l'usage privé.
Tout autre usage impose d'obtenir l'autorisation de l'auteur.