L'angoisse du vide chez le sujet en état limite

La clinique du vertige à l'épreuve du Rorschach et du TAT

Résumé

Conceptualiser l’angoisse inhérente au fonctionnement limite par les termes d’angoisse du vide plutôt que par ceux d’angoisse de perte d’objet permet d’articuler trois axes de réflexion : sémiologique, psychogénétique et métapsychologique. Le concept d’angoisse du vide permet, d’une part, de caractériser la nature a-signifiante du traumatisme originaire qui la fonde et, d’autre part, de spécifier l’angoisse-dépression actuelle, véritable désespérance, au sein des a-structurations psychiques qui en résultent. Il permet, par ses multiples résonances, de rendre compte d’une pathologie à causalité circulaire où le vide appelle le vide et dans laquelle le vertige (phobie du vide) n’est qu’épiphénomène. Cette hypothèse a été dégagée à partir d’une approche théorique de la problématique de l’état-limite, de la notion d’angoisse et de deux conditions de construction de l’espace psychique (la transitionnalité, la métaphore du nom-du-père), ainsi que d’une vignette clinique où la recherche active du vide est un mode de défense spécifique et de la phénoménologie du vertige. Nous l’avons testée auprès d’un sujet état-limite et de 4/5 sujets qui ont le vertige (la phobie du vide) à partir des épreuves de Rorschach et T.A.T. Les résultats semblent confirmer que les atteintes du narcissisme primaire sont la cause et la conséquence de la carence du symbolique, qui est aussi la cause et la conséquence des défaillances de la fonction de contenance. Nous avons pu mettre en évidence des signifiants formels pathologiques qui expliquent et illustrent l’altération des enveloppes psychiques. On a pu comprendre ainsi les dérives et déficiences du penser/fantasmer et leurs répercussions tant du point de vue topique, que dynamique et économique quand la forclusion même locale et/ou partielle du signifiant phallique empêche la métabolisation des traumatismes.

Table des matières

Introduction

            1. Les outils théoriques

                        1. 1. Les caractéristiques du sujet état-limite

1.1.1. Le point de vue de Jean Bergeret
1.1.2. Le point de vue de Otto Kernberg
1.1.3. Le point de vue de André Green
1.1.4. Le point de vue de Jean-Jacques Rassial
1.1.5. La problématique de l’état limite

                        1.2. L’angoisse

1.2.1. Quelques éléments de la théorie freudienne
1.2.2. L’angoisse : l’expression de la pulsion de vie selon Rosenberg
1.2.3. La détresse chez l’état-limite

                        1.3. La construction de l’espace psychique

1.3.1. L’espace transitionnel de Winnicott
1.3.2. La métaphore du signifiant du nom-du-père de Lacan

            2. Une vignette clinique : le cas de Lise

2.1. la méthodologie
2.2. L’anamnèse
2.3. Essai d’analyse métapsychologique
2.4. La répétition dans le transfert

            3. Une hypothèse : l’appel du vide

3.1. L’objet vide
3.2. De l’objet vide au vide d’objet
3.3. La recherche ou l’évitement du vide
3.4. Le vertige : un état limite

4. La clinique du vide à l’épreuve du Rorschach et du T.A.T.

                        4.1. La méthodologie

4.1.1. Le test de Rorschach et le T.AT.
4.1.2. La population de l’étude

                        4.2. Le cas de Annie

4.2.1. L’anamnèse
4.2.2. L’analyse du protocole de Rorschach
4.2.3. L’analyse du protocole d T.A.T.
4.2.4. Discussion métapsychologique du cas de Annie

                        4.3. Les atteintes du narcissisme

4.3.1. L’imago maternelle
4.3.2. Les relations précoces et les angoisses prégénitales

                        4.4. La forclusion du nom-du-père

4.4.1. L’imago paternelle
4.4.2. La bi-triangulation

                        4.5. La défaillance de la fonction de contenance

4.5.1. La désintrication pulsionnelle
4.5.2. L’incapacité à être seul
4.5.3. La précarité des enveloppes psychiques

                        4.6. Le vertige : un épiphénonmène

4.6.1. L’a-structuration psychique
4.6.2. L’angoisse du vide
4.6.3. La phobie du vide : une pseudo-symbolisation

            Conclusion

            Bibliographie

Commander

retour

© Les textes édités sur ce site sont la propriété de leur auteur.
Le code de la propriété intellectuelle n'autorise, aux termes de l'article L122-5,
que les reproductions strictement destinées à l'usage privé.
Tout autre usage impose d'obtenir l'autorisation de l'auteur.