les violences sournoises dans le coupleLes violences sournoises dans la famille
De la transmission de la malédiction à la réparation de soi

Table des matières

 

Auteur : Isabelle Levert
Paru en mars 2016
Éditions Robert Laffont, collection Réponses
350 pages

 

Table des matières

  

Introduction

Première partie  : La malédiction

Une histoire si réelle  :

Les sacrifices de Griselidis

Les multiples résonances du conte

Le retour de la tragédie

La compulsion de répétition

Le traumatisme psychique

Le désenchantement

Les fantômes intérieurs

La mère zombie – présente mais absente

La mère Gorgone - médusante

La mère Folcoche – aride et perverse

Le père fantoche – d'une mollesse dangereuse

Le père Pinochet – un régent caractériel

L'onde de choc post-traumatique

Le monde en noir et blanc

Insécurité et déchirure schizoïde

Narcissisme et loi de l'Un

La lutte contre la dépendance

Les stratégies de la folie

Les armes narcissiques

L'envie haineuse

La fausse humilité

Le mutisme

Le paradoxe

Deuxième partie  : La réparation

L'indicible souffrance

Les violences en cascade

L'exposition aux violences conjugales

L'aliénation parentale

L'attraction mortifère

La fin de la confusion

Le psychologue et l'écoute engagée

Les colosses aux pieds d'argile

Du narcissique et du satanique

Les jeux familiaux pathogènes

La restauration des repères

Les habituations à la violence

Les méconnaissances sociétales

La nécessaire critique du modèle parental

Les retrouvailles avec soi

La levée du déni originaire

Le travail de détachement

La solitude apprivoisée

Les jardiniers du bonheur

L'éveil de soi

Le goût de l'intimité

La réconciliation de soi

Du bon usage du verbe aimer

Conclusion

Lexique

Bibliographie

Remerciements

 

retour

 

© Les textes édités sur ce site sont la propriété de leur auteur.
Le code de la propriété intellectuelle n'autorise, aux termes de l'article L122-5,
que les reproductions strictement destinées à l'usage privé.
Tout autre usage impose d'obtenir l'autorisation de l'auteur.